SEMINAIRE DE RECHERCHE
Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris I / CNRS)

Faire l’événement

coordination : Pascale Goetschel & Christophe Granger
Mercredi, 17h.-20h. au CHS XXe siècle
Salle 107 / 9 rue Malher / 75004 / M° Saint-Paul / Ligne 1

Dans tous ses états (politique, médiatique, sportif, culturel, accidentel, naturel), l’événement sature le temps présent ; il en ordonne les descriptions et les modes de compréhension. Ce séminaire de recherche, animé dans le cadre du Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle (Paris I/CNRS), se propose de soumettre à l’examen ce qui fait et ce qui a fait l’événement. Loin de vouloir revisiter le grand événementier national, loin de vouloir sacrifier au « retour de l’événement » ou encore, après d’autres, en proposer une théorisation, il s’agit de mettre à l’épreuve les manières de vivre, de comprendre, de dire et de rendre raison de ces « moments dignes de retenir l’attention ».
Ainsi dans le cadre des sociétés contemporaines (du moment révolutionnaire au seuil le plus immédiat du XXIe siècle), on portera attention aux régimes d’expérience, d’impression et d’émotion, de l’effroi à la désinvolture, qui ont assuré l’irruption brutale et l’irréductible singularité de ce pli du « monde vécu ». On scrutera les modalités construites de sa reconnaissance, de son déni, de ses interprétations, qui tracent ensemble des cultures de l’événement. On interrogera les procédures de sa mémorisation ou de son oubli, son inscription dans un récit ordonné, soumis à des règles sociales de dramatisation et d’administration du « détail vrai ». On examinera aussi les usages sociaux, politiques et mémoriels qui lui sont assignés : comment, par exemple, l’événement intervient-il dans la fabrique, la reproduction et le « roman » des identités et des traditions de groupe (du local au national) ? Questionner l’événement, c’est enfin questionner une catégorie de la pratique et de l’entendement historiens ; catégorie disputée dans le champ de la discipline, mais aussi mode d’explicitation et de connaissance du passé.
Pour ce faire, les « grands événements fondateurs » estampillés par l’Histoire importeront aussi bien que les formes de contingence de moindre intensité, les événements recouverts d’oubli, les « événements de vie » ou encore la gestion des « manifestations » événementielles (sportives ou culturelles). Les séances, autant que possible pluridisciplinaires, pourront focaliser l’analyse sur un événement particulier ou bien s’attacher à une lecture diachronique.

POSITIONS.


25 janvier 2006
Pascale GOETSCHEL et Christophe GRANGER (Paris 1), Faire l’événement. Dialogue(s)
Pierre LABORIE (historien, EHESS), Autour de la construction de l’événement


FORMES.


1er fév. 2006 Événement et mouvement ouvrier
François JARRIGE (historien, Paris 1), Du luddisme au néo-luddisme : mémoires et usages de l'événement, XIXe-XXe siècles
Danielle TARTAKOWSKY (historienne, Paris 8) : Le Premier Mai : rite ou événement ?

1er mars 2006 L’événement et le politique
Olivier IHL (politiste, IEP Grenoble), Qu'est-ce qu'un résultat de vote ? L'élection comme évènement social et politique
Nicolas MARIOT (politiste, EHESS), L'ordinaire de l'événement : à propos des travaux consacrés aux fêtes publiques, XIXe-XXe siècles


PRODUCTIONS.

29 mars 2006 Fabriques de l’événement
Benoît LENOBLE (historien, Paris 1), Aux origines de l'événement médiatique de masse. Les manifestations réclamistes de la presse à la fin du XIXe siècle
Patrick CHAMPAGNE (sociologue, CNRS/INRA), Le journaliste fait-il l’événement ?

26 avril 2006 Pratiques du récit
Thomas BOUCHET (historien, Univ. de Dijon), Le récit face aux silences de l'événement
Jean-Marc LARGEAUD (historien, Univ. de Tours), Waterloo. Récits (titre provisoire)


USAGES.


17 mai 2006 Travail d’interprétation
Michèle RIOT-SARCEY (historienne, Paris 8), L’effacement de l’événement : un enjeu des révolutions du XIXe siècle
Olivier LE TROCQUER (historien, Paris 1), Le 4 septembre 1870 : événement déplacé, événement effacé ?

7 juin 2006 Travail d’édification
Dimitri VEZYROGLOU (historien, Paris 1), “Authentique” : enjeux esthétiques et mémoriels de la fabrique de l'événement dans le Napoléon d'Abel Gance (1925-1927)
Vincent DUCLERT (historien, EHESS), L'événement mémoire. Autour de l'année Dreyfus 2006


HISTOIRE.


28 juin 2006
Gérard NOIRIEL (historien, EHESS), Pour une socio-histoire de l'événement
Denis PESCHANSKI (historien, CNRS), L’affaire de la rue Daguerre (1er août 42) : micro-histoire et événement