Accueil du site > Annuaire

Goetschel Pascale

Maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’université Paris1 Panthéon-Sorbonne - directrice du Centre d’histoire sociale du XXe siècle depuis le 1er janvier 2014.

Contact : pascale.goetschel@univ-paris1.fr

lien sur la page personnelle de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : http://www.univ-paris1.fr/recherche...

Mes recherches portent sur l’histoire sociale, culturelle et politique contemporaine des spectacles (France/Europe), et plus particulièrement sur le théâtre. Récemment, dans le cadre d’une HDR soutenue en février 2016, j’ai exploré la « crise du théâtre » de la fin du XVIIIe siècle à la fin des années 1930 en France, à la fois comme discours récurrent et comme situation. J’ai ainsi poursuivi une histoire des liens entre culture et politique, une histoire des groupes professionnels de l’art dramatique, une histoire des goûts, des loisirs et des rassemblements collectifs.

A/ Principaux axes de recherche

D’une histoire des politiques théâtrales à une histoire politique, sociale et culturelle des spectacles.

L’analyse de la politique de décentralisation théâtrale menée de la Libération aux années 1970 en France, réalisée dans le cadre de ma thèse de Doctorat soutenue en 2000 et publiée dans une version remaniée en 2004 (Décentralisation et renouveau du théâtre), a en grande partie porté sur les mécanismes de prise de décision politique.

J’ai, par la suite, exploré l’histoire des directeurs de théâtres, de la sortie théâtrale, de la protection sociale des métiers du spectacle aux XIXe et XXe siècles. Au-delà du seul théâtre, c’est l’univers des festivals que j’ai entrepris de défricher, avec d’autres et dans une perspective internationale, à la fois comparée et croisée.

Je poursuivrai ces recherches, d’abord en mettant en œuvre un vaste projet éditorial sur l’Europe des spectacles, en lien avec Jean-Claude Yon et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, en fondant ensuite un atelier d’histoire économique et sociale des théâtres parisiens au sein du CHS avec Marc Véron, à poursuivre enfin le travail entrepris autour de « Chéreau en son temps » avec plusieurs laboratoires de l’université Paris 1 par le biais d’une exposition aux Archives nationales.

Seule ou en collaboration, j’ai élargi le propos autour de l’histoire et de l’historiographie des politiques culturelles en France, soit selon une chronologie courte (rôle de Georges Pompidou, de Michel Debré ou de Jacques Duhamel par exemple), soit en remontant au XIXe siècle. Plus récemment, j’ai eu l’occasion d’aborder ces questions en m’inscrivant dans des perspectives renouvelées : par le biais des politiques culturelles dans les Outremers ou par celui de la « participation culturelle » en lien avec l’histoire de la démocratie participative. J’ai constitué, depuis la rentrée 2016-2017, un groupe de travail sur la construction de la francophonie (XXe-XXI siècles) grâce à des événements et des mobilisations culturelles multiples (dispositifs faiblement institutionnalisés). Dans ce cadre, j’ai commencé à monter un programme de recherches en coopération avec des collègues des universités de Mannheim (Allemagne) et de Gdansk (Pologne) sur les festivals de littérature francophone (Afrique, Amériques, Europe).

• Culture, politique et société : une histoire sous conditions

L’approche culturelle, entendue comme le souci de tenir compte des représentations et des perceptions différentielles, mêlée à la volonté d’intégrer des questionnements d’histoire sociale (liens entre individus et collectifs ; rôle des hommes de pouvoir mais aussi des personnages communs ; importance des engagements et des mobilisations) a nourri plusieurs de mes recherches, dans lesquelles la dimension politique occupe souvent une place majeure (« culture de masse » en lien avec la Cinquième République ; hommes de théâtre comme intellectuels)

J’ai cherché à appliquer cette triple approche, à la fois politique, culturelle et sociale, à propos d’objets de recherche peu explorés en histoire contemporaine. Tel a été le cas pour le « corps à l’épreuve », les loisirs, l’ennui ou l’événement. J’ai également resserré la focale sur des phénomènes plus précis ou des chronologies plus fines (fêtes de la Libération, une histoire de l’« événement » 68 au regard d’une d’une histoire croisée du politique et des spectacles).

Histoire des opinions publiques

C’est la fabrique des opinions publiques qui m’intéresse, comme dans le cas d’Adrien Tixier, ministre socialiste de l’Intérieur à la Libération, qui a largement usé des rapports d’opinion pour conduire sa politique, ou celui de l’usage des enquêtes d’opinion publique conduites face au Programme commun de la gauche après 1972.

Dans le cadre de l’inédit de mon habilitation consacré à la « crise du théâtre », j’ai mis l’accent sur les différentes manières dont les controverses relatives à l’art dramatique en France, depuis le milieu du XVIIIe siècle et jusque dans la seconde moitié du XXe siècle, avaient nourri l’histoire politique d’une France considérée comme une puissance occidentale sans cesse fragilisée.

• Une histoire audiovisuelle de la France : perspectives croisées

J’expérimente depuis plusieurs années avec divers groupes d’étudiants, en L3 comme au sein du master « histoire et audiovisuel » la manière dont la radio et la télévision, plus récemment internet, peuvent alimenter l’histoire contemporaine. Sur ce terrain, j’ai allié réflexions théoriques (usage de l’image en histoire, étude des « paysages audiovisuels », cultures sonores) et expérimentations pratiques (théâtre radiophonique et dramatiques télévisées comme genres nationaux par exemple). Les sources et les outils mis à disposition de l’INA apparaissent là essentiels.

Je souhaite développer des recherches autour des liens entre spectacle vivant, radio et télévision autour de la notion d’intermédialité et de la dimension patrimoniale des supports audiovisuels. C’est ainsi que je continuerai à participer à un programme autour de l’analyse du paysage audiovisuel du Brésil et de la France, que j’ai déposé en avril 2017, en lien avec l’INA, un projet d’exploitation des Actualités (cinématographiques) françaises (ANR ANTRACT) et que je souhaite monter à partir de 2017 un séminaire de recherches sur « histoire et cultures sonores ».

B/ Programmes de recherche

Internationaux
- 2017-2019 : lancement d’un programme autour de la francophonie et des événements littéraires (Université Paris 1, université de Mannheim, université de Gdansk). Dépôt d’un projet ANR en septembre 2017

- juin 2017 : organisation d’un colloque Paris 1/Paris 3/programme PIMI consacré aux patrimoines audiovisuels dans le cadre du projet franco-brésilien Patrimoines –Images-Médias-identités (PIMI) : démarche comparative autour de l’analyse du paysage audiovisuel du Brésil et de la France.

Nationaux
- Avril 2017 : pilotage d’un projet ANR « ANTRACT », Analyse Transdisciplinaire des Actualités filmées (1945-1969), en collaboration avec l’INA, l’IRHIM, le LIUM et Voxolab.

C/ Manifestations scientifiques (2016-2017)

- Manifestations « Patrice Chéreau en son temps » : colloque, 17-19 novembre 2016 ; exposition 2017 ; rétrospective cinématographique (politique scientifique de Paris 1, 2015-2016, CHS, S-IRICE, CRH XIXe siècle)

- Atelier Condorcet autour de l’histoire de l’histoire sociale, Archives nationales, Universités Paris 1 et Paris 8 (avec Marie-Cécile-Bouju, Yann Potin, Rossana Vaccaro), 30 mars, 27 avril et 29 septembre 2017

- Journée d’études sur les revues de la décentralisation théâtrale (avec Marco Consolini et Marion Denizot), juin 2017

- Colloque du CHS autour de 1968 (avec Françoise Blum, Frank Georgi et Sylvie Thénault), septembre 2018

D/ Publications (sélection)

Ouvrages
- Histoire culturelle de la France au XXe siècle, Paris, La Documentation française, « La Documentation photographique », coll. « Point sur », n° 8077, 2010, 64 p. [présentation 1-15], repris et remanié dans Regards sur la France d’hier à aujourd’hui, Paris, La Documentation française, coll. « Doc’en poche. Regard d’expert », 2017, p. 65-113.
- Renouveau et décentralisation du théâtre, Paris, PUF, 2004, 574 p.

Ouvrages en collaboration
- Avec Emmanuelle Loyer, Histoire culturelle de la France de la Belle Époque à nos jours, Paris, Armand Colin, 4e édition revue et augmentée, 2014 [1994], 279 p., traduit en arabe
- Avec Bénédicte Toucheboeuf, La Quatrième République, Paris, Le Livre de Poche, 2e édition augmentée, 2011 [2004], 574 p.

Direction d’ouvrages
- Pascale Goetschel et Jean-Claude Yon (dir.), Au théâtre ! La sortie au spectacle XIXe-XXIe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire contemporaine », 2014, 320 p.
- Marianne Filloux-Vigreux, Pascale Goetschel, Joël Huthwohl, Julien Rosemberg (dir.), Archives et spectacle vivant, Paris, Publibook, 2014, 170 p.
- Anaïs Fléchet, Pascale Goetschel, Patricia Hidiroglou, Caroline Moine, Julie Verlaine (dir.), Une histoire des festivals. XXe-XXIe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire contemporaine », 2013, 354 p.
- Pascale Goetschel, Christophe Granger, Sylvain Venayre, Nathalie Richard, (dir.), L’Ennui. Histoire d’un état d’âme, XIXe-XXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, 288 p.
- Evelyne Cohen, Pascale Goetschel, Laurent Martin et Pascal Ory (dir.), Dix ans d’histoire culturelle, Lyon, Presses de l’ENSSIB, coll. « Papiers », 2011, 314 p.
- Pascale Goetschel, François Jost et Myriam Tsikounas (dir.), Lire, voir, entendre. La réception des objets médiatiques, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire contemporaine », 2010, 400 p.
- Pascale Goetschel et Jean-Claude Yon (dir.), Directeurs de théâtre XIXe-XXe siècle. Histoire d’une profession, Paris, Publications de la Sorbonne, 2008, 254 p.

Direction de dossiers de revues
- « Écritures du feuilleton », Sociétés & Représentations, juin 2015, n° 39 (avec François Jost et Myriam Tsikounas), p. 9-164 [Pascale Goetschel, François Jost et Myriam Tsikounas, « La promesse d’une fin, p. 9-12].
- « Faire l’événement », Sociétés & Représentations, décembre 2011, n° 32 (avec Christophe Granger), p. 9-153 [« Faire l’événement, un enjeu des sociétés contemporaines », p. 7-23].
- « Le spectaculaire à l’œuvre », Sociétés & Représentations, avril 2011, n° 31, p. 9-188 [présentation, p. 9-15].]
- « Le Parti socialiste. Nouvelles approches », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 98, octobre-décembre 2007, (avec Gilles Morin), p. 3-136 [voir « Le Parti socialiste en France. Approches renouvelées d’un mouvement séculaire », p. 3-9].

Contributions à des ouvrages collectifs
- « L’utopie réalisée du Théâtre du Soleil », dans Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La Vie intellectuelle de France. Tome II. De 1914 à nos jours, Paris, Le Seuil, 2016, p. 752-755.
- « Chéreau à Sartrouville : une expérience inédite de théâtre populaire (1966-1969), dans Marie-Françoise Lévy et Myriam Tsikounas, Chéreau à l’œuvre, Rennes, PUR, 2016, p. 55-62.
- « Le Système Fabrizzi : une pièce parmi d’autres de la « série » Au théâtre ce soir, dans Evelyne Cohen et Myriam Tsikounas (dir.), 1967 au petit écran. Une semaine ordinaire, Rennes, INA, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 265-279.
- « Autour d’Adagio (Mitterrand, le secret et la mort) d’Olivier Py en 2011. Un spectacle du Théâtre de l’Odéon dédié à un « grand homme défunt » dans Ariane Ferry (dir.), Le Personnage historique de théâtre, de 1789 à nos jours, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 285-300.
- « Théâtre, politique et société sous la IIIe République : quelques réflexions sur les discours et leurs usages », dans Alain Clavien, Claude Hauser et François Vallotton, (dir.), Théâtre et scènes politiques. Histoire du spectacle en Suisse et en France aux XIXe et XXe siècles, Lausanne, Éditions Antipodes, 2014, p. 31-47.
- « La Bibliothèque de Jean d’Arcy, clef de compréhension pour sa pensée et son action », dans Marie-Françoise Lévy (dir.), Jean d’Arcy. Penser la communication au XXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2014, p. 53-65 [disponible en ligne : http://www.univ-paris1.fr/fileadmin...].
- « Le programme commun, l’opinion publique et le pouvoir », dans Danielle Tartakowsky et Alain Bergounioux, L’Union sans unité. Le programme commun de la gauche 1963-1978, Rennes, PUR, 2012, p. 133-146.
- « Adrien Tixier et l’opinion publique », dans Gilles Morin et Pascal Plas (dir.), Adrien Tixier (1893-1946), l’héritage méconnu d’un reconstructeur de l’État en France, La Geneytouse, Éditions Lucien Souny, « Histoire & Mémoires », n° 3, 2012, p. 243-266.
- « Mai 68 au théâtre : affirmation d’une identité professionnelle singulière et plurielle », dans Bruno Benoit, Christian Chevandier, Gilles Morin, Gilles Richard et Gilles Vergnon, À chacun son Mai ? Le tour de France de mai-juin 1968, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 281-293.
- « De quand date la politique culturelle française ? Essai de périodisation », dans Silvia Marton, Anca Oroveanu et Florin Turcanu, L’État en France et en Roumanie aux XIXe et XXe siècles », 2011, p. 225-247.
- « Le moment de la Libération : les rituels de manifestations réinvestis », dans Danielle Tartakowsky (dir.), Paris manif’. Les manifestations de rue à Paris de 1880 à nos jours, Comité d’histoire de la ville de Paris, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 199-215.
- « Le Théâtre de France : l’Odéon de Barrault 1959-1968 », dans Antoine de Baecque (dir.), L’Odéon 1782-2010. Un théâtre dans l’histoire, Paris, Gallimard, 2010, p. 148-181.
- « Le Paris du spectacle vivant : entre stéréotypes et réalités XIXe-XXe siècles », dans Myriam Tsikounas (dir.), Imaginaires urbains du Paris romantique à nos jours, Paris, Éditions le Manuscrit, coll. « Sciences de la ville », 2010, p. 67-114.
- « La culture de masse à l’aune de la Ve République », dans Jean Garrigues, Sylvie Guillaume, Jean-François Sirinelli, Comprendre la Cinquième République, Paris, PUF, 2010, p. 513-534.
- « Jean-Jacques Gautier. La plume et le masque », dans Claire Blandin (dir.), Le Figaro. Histoire d’un journal, Paris, Nouveau monde, 2010, p. 367-386.
- « L’Élysée, le théâtre et l’action culturelle à Paris et en banlieue : un cas singulier de “pompidolisme” culturel », dans Le Grand Dessein de Georges Pompidou : l’aménagement de la région capitale au cours des années 1960/1970, coordonné par Mathieu Flonneau, Pascal Geneste, Philippe Nivet, Émilie Willaert, Paris, Somogy, Archives nationales, Association Georges Pompidou, 2010, p. 203-210.
- « Le théâtre en 1968, l’“événement”, la contestation, les métamorphoses, dans Les Années 68, un monde en mouvement. Nouveaux regards sur une histoire plurielle (1962-1981), Paris, Syllepse, BDIC, Musée d’histoire contemporaine, 2009, p. 246-266.
- « La première décentralisation théâtrale, entre mémoire et histoire », dans Quelles mémoires pour le théâtre ? Textes réunis par Denys Barau, Publications de l’Université de Saint-Étienne, coll. « Théâtre », 2009, p. 25-35.
- « Le Conseil de l’Ordre et la première promotion des Arts et Lettres : un regard sur les hommes de culture au mitan du XXe siècle », dans Pierre Mollier (dir.), Un demi-siècle en l’honneur des « Arts et Lettres », Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, société d’histoire des ordres et décorations, 2009, p. 43-58.
- « Les politiques culturelles. Un champ neuf pour l’histoire culturelle ? », dans Benoît Pellistrandi et Jean-François Sirinelli (dir.), L’Histoire culturelle en France et en Espagne, Madrid, coll. de la Casa de Velásquez (106), 2008, p. 3-21.
- « Directeurs des Centres dramatiques nationaux : identité et différences (1945-1981), dans Pascale Goetschel et Jean-Claude Yon (dir.), Directeurs de théâtre XIXe-XXe siècle. Histoire d’une profession, Paris, Publications de la Sorbonne, 2008, p. 87-110.
- « Les dramatiques télévisées, lieux d’apprentissage culturel et social dans la France des Trente Glorieuses », dans Evelyne Cohen et Marie-Françoise Lévy (dir.), La Télévision des Trente Glorieuses. Culture et politique, Paris, CNRS Éditions, 2007, p. 113-143.
- « Fêtes de la Libération : images et sons médiatiques », dans Christian Delporte et Denis Maréchal (dir.), Les Médias et la Libération en Europe 1945-2005, Paris, L’Harmattan, coll. « Ina », 2006, p. 203-221.
- « Intellectuels et hommes de théâtre ébauche d’un bilan historiographique », dans Michel Leymarie et Jean-François Sirinelli (dir.), L’Histoire des intellectuels aujourd’hui, Paris, PUF, 2003, p. 285-307.
- « Relations entre État et collectivités locales : l’exemple du Centre dramatique de l’Est », dans Philippe Poirrier (dir.), Vincent Dubois (collab.), Les Collectivités locales et la culture. Les formes de l’institutionnalisation, XIXe-XXe siècles, Paris, La Documentation française, 2002, p. 21-52.
- « Le théâtre est-il devenu une industrie culturelle ? », dans Patrick Eveno et Jacques Marseille (dir.), Histoire des industries culturelles aux XIXe et XXe siècles, Paris, ADHE, 2002, p. 445-464.
- « L’État et le théâtre : une vision particulière du territoire (1959-1975) », dans Philippe Poirrier et Jean-Pierre Rioux (dir.), Affaires culturelles et territoires, Comité d’histoire du ministère de la Culture, Paris, La Documentation française, 2000, p. 255-276. En collaboration
- Avec Jean-Claude Yon, « L’histoire du spectacle vivant : un nouveau champ pour l’histoire culturelle ? », dans Laurent Martin et Sylvain Venayre (dir.), L’Histoire culturelle du contemporain, Paris, Nouveau Monde, 2005, p. 193-220.
- Avec Emmanuelle Loyer, « Le ministère des Affaires culturelles : un “domaine réservé” ? », dans Serge Berstein, Pierre Milza et Jean-François Sirinelli (dir.), Michel Debré Premier ministre 1959-1962, Paris, PUF, 2005, p. 425-445.
- Avec Emmanuelle Loyer, « Les relations entre Georges Pompidou et les ministres des Affaires culturelles » dans Jean-Claude Groshens et Jean-François Sirinelli (dir.), Culture et action chez Georges Pompidou, Paris, Presses universitaires de France, 2000, p. 313-337.
- Avec Emmanuelle Loyer, « La part de l’Élysée dans la politique culturelle », dans Augustin Girard, Geneviève Gentil, Jean-Pierre Rioux et Jean-François Sirinelli (dir.), Les Affaires culturelles au temps de Jacques Duhamel 1971-1973, Comité d’histoire du ministère de la Culture, Paris, la Documentation française, 1995, p. 115-130.
- Avec Emmanuelle Loyer, « Une politique contractuelle pour les théâtres », dans Augustin Girard, Geneviève Gentil, Jean-Pierre Rioux et Jean-François Sirinelli (dir.), Les Affaires culturelles au temps de Jacques Duhamel 1971-1973, Comité d’histoire du ministère de la Culture, Paris, la Documentation française, 1995, p. 355-375.

Articles de revues à comité de lecture
- « Le 14 juillet de Romain Rolland à l’Alhambra », Parlement [s]. Revue d’histoire politique, 2012/3, « Théâtres politiques », n° HS 8, p. 173-180.
- « Archives du spectacle vivant, usages et écriture de l’histoire », Territoires contemporains, dossier « Historiographie et archivistique. Écriture et méthodes de l’histoire à l’aune de la mise en archives », Philippe Poirrier et Julie Lauvernier (dir.), nouvelle série 2, mise en en ligne 12 janvier 2011, (http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR56...)
- « La gloire au théâtre. À propos de Jules César de Shakespeare sur les scènes françaises », Sociétés et représentations, n° 26, 2008/2, p. 37-56.
- « Décors parisiens dans Au théâtre ce soir : rituel et stéréotypes », Sociétés et représentations, n° 17 : Imaginaires parisiens, 2004, p. 247-272.
- « Les usages de l’image en histoire », Vie sociale, « Iconographie et histoire sociale », n°1, 2005, p. 21-41.

Articles de revues
- « Contribution à une approche historienne des paysages audiovisuels de la radio et de la télévision », Bulletin de l’ADHC, n° 12, septembre 2013, p. 22-30.
- « Naissance d’une cité : étude des conditions de création », Regards sur le théâtre de Jean-Richard Bloch, cahier n° 2, 2005, p. 33-60.
- « Politique culturelle et décentralisation théâtrale sous la quatrième République », Historiens et géographes, dossier « la IVème République », n° 358, septembre-octobre 1997, p. 209-221.

Diffusion de la recherche (dans l’ordre de parution)

Contributions à des ouvrages et des revues
- « Le théâtre », dans Guy Saez (dir.), Institutions et vie culturelles, Paris, La Documentation française, 2005, p. 93-100.
- « La politique publique du théâtre en France du Front populaire à nos jours », dans Philippe Poirrier (dir.), Art et pouvoir de 1848 à nos jours, Paris, CNDP, coll. « Baccalauréat histoire des arts », 2006, p. 64-68.
- Dans Patrick Bézier (éd.), Les Coulisses de l’histoire. Études sur la protection sociale de la presse et du spectacle au XIXe et au XXe siècle, Paris, Éditions Jacob-Duvernet, 2009, « Pour une histoire de la protection sociale des métiers du spectacle », p. 113-132 ; « De la Capric à la Capricas : trente ans d’une caisse de retraite entre protection sociale et structuration professionnelle (1943-1975) », p. 201-216.
- Dans Patrick Bézier (éd.), Les Coulisses de l’histoire. La protection sociale du spectacle et des médias. Des institutions et des hommes, tome 2, Paris, Éditions Jacob-Duvernet, 2012 : « Introduction : la protection sociale du spectacle », p. 155-159 ; « La protection sociale dans la presse de spectacle de l’entre-deux-guerres », p. 211-229 ; « Directeurs de théâtres parisiens et protection sociale de 1870 à 1940 », p. 231-248.
- Dans Patrick Bézier (éd.), Les Coulisses de l’histoire. La protection sociale de la presse et du spectacle face aux crises et aux mutations, tome 3, Paris, Presses du Châtelet, 2015, « Crise du théâtre et protection sociale : le cas de la France et de Paris », p. 21-31.
- « Directeurs de théâtre d’hier et d’aujourd’hui », Théâtre/Public, Théâtre en travail. Mutations des métiers du spectacle (toujours) vivant, coordination Martial Poirson et Emmanuel Wallon, n° 217, juin 2015, p. 109-113.

Ouvrages pédagogiques (enseignement secondaire)
- Histoire-géographie, 2de professionnelle, Paris, Nathan, « L’essentiel en BEP », 1996, 95 p. ; livre du professeur, 1997, 95 p. (avec Bénédicte Toucheboeuf)
- Histoire-géographie, Terminale professionnelle, Paris, Nathan technique, « L’essentiel en BEP », 1997, 95 p. ; livre du professeur, 1997, 95 p.