Nos tutelles

CNRS

Rechercher







Accueil du site > Recherche > Séminaires de recherche > 4- Séminaires de recherche 2013-2014

Les prémices culturelles de l’écologie politique

publié le

Séminaire de recherche du Centre d’histoire sociale du XXe s. et de l’Institut d’histoire du temps présent

Télécharger le programme en pdf

Les prémices culturelles de l’écologie politique

Pour la troisième année, ce séminaire propose une réflexion sur l’émergence et la circulation de la sensibilité environnementale à l’époque contemporaine, avant même que ne naisse l’écologie politique.

En effet, dans les sociétés occidentales, les années 68 cristallisent et unifient la culture politique écologiste qui s’incarne progressivement dans des associations, des partis et des politiques publiques. En revanche, l’histoire de la sensibilité environnementale remonte a minima aux débuts de l’ère industrielle. Les historiens environnementalistes ont montré que les décideurs politiques et économiques ont mené l’industrialisation en ayant une connaissance claire des risques portés à l’environnement. Comment, à l’ombre de la pensée dominante du progrès, cette conscience s’est-elle malgré tout manifestée et diffusée dans le tissu social et dans les représentations collectives ?

Dans une démarche d’histoire sociale et culturelle, nous entendrons des personnalités et nous étudierons des groupes sociaux qui furent des lanceurs d’alerte. Pour et avec chacun d’eux, nous chercherons à déterminer les facteurs ayant déterminé leur prise de conscience, les réseaux locaux, nationaux et internationaux dans lesquels ils s’inscrivaient et vers lesquels ils diffusèrent leur pensée et leur action. Enfin, que sait-on de leur réception, du point de vue tant qualitatif que quantitatif ? Ce séminaire est ouvert aux étudiants, aux chercheurs et à toute personne intéressée par ces problématiques.

Anna Trespeuch-Berthelot

Les séances ont lieu le mercredi de 14h à 16h,

à l’IHTP, salle 159

59-61 rue Pouchet 75017 Paris ;

M° Brochant ou Guy Môquet.

contact : anna.trespeuch@free.fr

Programme 2014 :

Mercredi 29 janvier 2014 : Les passeurs du milieu scientifique

Céline Pessis (EHESS) : Survivre et Vivre. Critique de la science, naissance de l’écologie.

Pierre Clément, biologiste, enseignant-chercheur (Université Lyon 1), directeur de la revue Labo-Contestation (1970-1973) : De Labo-Contestation à l’éducation à l’environnement.

Mercredi 12 février 2014 : Les passeurs du milieu littéraire et journalistique

Claire Robert (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) : L’éveil à une sensibilité écologique dans la littérature française du XIXe siècle.

Hervé Kempf, journaliste, rédacteur en chef de Reporterre.

Mercredi 12 mars 2014 : Les passeurs du milieu intellectuel

Quentin Hardy (Université Paris I-Panthéon Sorbonne) : La critique du progrès chez les non-conformistes des années 1930.

Claude Fournier, ancienne directrice des éditions Terre vivante et de la revue Les Quatre saisons du jardinage.

Mercredi 9 avril 2014 : Les passeurs du milieu de la protection de la nature

Charles-François Mathis (Université Bordeaux 3) : La naissance de l’environnementalisme au Royaume-Uni au XIXe siècle.

Jean-Pierre Raffin, ancien enseignant-chercheur, co-fondateur et co-responsable du DESS « Espace & Milieux » (Université Paris 7-Denis Diderot), ancien député européen, président d’honneur de France Nature Environnement : De la protection de la nature à l’écologie politique.