Accueil du site > Le Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle

Présentation

publié le , mis à jour le

Télécharger la plaquette de présentation

LE CENTRE D’HISTOIRE SOCIALE DU XXE SIECLE est une Unité mixte de recherche de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et du CNRS (UMR 8058).

Fondé en 1966-1967 par Jean Maitron avec le soutien d’Ernest Labrousse, il s’intitulait alors Centre d’histoire du syndicalisme. Le Centre se distinguait alors par son ouverture, jusque dans son conseil d’administration, aux principales confédérations syndicales françaises. Ce choix témoignait d’une pratique de l’histoire ouverte à la collaboration comme à la confrontation scientifique avec les acteurs sociaux, distincte d’une histoire militante, mais enrichie par ces échanges. Si ces modalités ont changé, nous conservons cette conception de l’histoire. Le Centre continue ainsi à travailler non seulement avec les syndicats, mais encore, avec de nombreuses organisations et institutions couvrant le vaste domaine des politiques publiques sociales, culturelles ou urbaines.

Au fil des ans, et grâce à l’œuvre de ses directeurs et directrices successifs (Jacques Droz, Antoine Prost, Jean-Louis Robert, Annie Fourcaut, Michel Pigenet) et de celui qui en fut longtemps son secrétaire scientifique (Jacques Girault), le Centre a connu une évolution considérable. A ses effectifs permanents qui se sont peu à peu accrus s’ajoutent les chercheurs associés, témoignant de l’attractivité du laboratoire, à laquelle ils participent.

Le programme quinquennal (2014-2018) du laboratoire traduit la diversification de nos problématiques. L’histoire sociale du politique dans les sociétés contemporaines, celle des représentations et des territoires de la ville contemporaine constituent les trois principaux pôles de recherches. Ces perspectives de recherche ont en commun d’être attentives aux enjeux politiques et sociaux contemporains, de s’appliquer à en retracer la genèse et à saisir le rôle et le point de vue des acteurs, citoyens et collectifs de divers ordres.

Le Centre est également un lieu important d’archives et de documentation qui concourt à la transversalité des recherches et participe à son rayonnement extérieur. Avec la création de bases de données iconographiques et une politique active de coopération nationale et internationale, le Centre s’affirme comme un laboratoire de référence dans la révolution numérique en SHS.

Enfin, sont adossés au Centre d’histoire sociale

• l’équipement d’excellence Matrice axé sur l’étude transatlantique et transdisciplinaire de l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire sociale  ;

• un Labex (DYNAMITE, Dynamiques territoriales et spatiales articulé autour de quatre axes  : environnement, ville, développement, échanges)  ;

• le Maitron - Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social ;

• plusieurs projets liés à l’État, à la région Ile-de-France, à la Ville de Paris.

Pascale Goetschel et Sylvie Thénault