Accueil du site > Masters > Maquette

Maquette

par chs - publié le , mis à jour le

Université Paris 1 • Panthéon-Sorbonne

Master de recherche «  Histoire  » - 2017-2018

Spécialité  : Histoire des sociétés occidentales contemporaines (XIXe-XXIe siècles)

Télécharger la maquette du Master 2017-18

Ce Master forme à la recherche des étudiants dont le projet se fonde sur une approche historique des sociétés contemporaines, du xixe siècle au temps présent. Se trouvent ainsi questionnés l’articulation du social et du politique, le travail et ses enjeux, les territoires urbains, l’immigration, l’histoire religieuse, enfin la vie culturelle, dans ses pratiques comme dans ses représentations. En fonction des thèmes choisis, l’espace considéré peut porter sur la France, sur l’aire culturelle francophone ou sur l’Europe occidentale – y compris dans une perspective de comparaison avec d’autres aires. Les cours et séminaires ont pour objet l’épistémologie du domaine choisi ainsi que le suivi individualisé de chaque chercheur. Une attention particulière est portée aux méthodes des sciences sociales voisines, telles la sociologie, l’anthropologie, la linguistique, les sciences politiques.

Débouchés et/ou poursuites d’études : enseignement (concours de recrutement) ; recherche (doctorat) ; métiers du patrimoine (concours d’entrée à l’INP, à l’ENSSIB, concours d’État et des collectivités territoriales de la filière Patrimoine…) ; métiers de la médiation culturelle (édition, librairie, administration culturelle…) ; métiers de l’information et de la communication (journalisme, communications interne ou externe…) ; métiers de la médiation sociale et de la politique de la ville (services d’étude et administration des organismes sociaux, du monde associatif et syndical, expertise urbaine…)

Établissements partenaires : • Paris 3 ; Paris 7 ; Paris 8 ; Paris 10 • Versailles Saint-Quentin ; EHESS ; École Nationale des Chartes ; ENS-Ulm ; ENS-Cachan ; EPHE 4e et 5e sections • BDIC NB : Les étudiants de ce master ont la possibilité de suivre certains des enseignements donnés à l’ENS Cachan, moyennant une inscription en second auprès de cette école.

Secrétariat administratif du M1  : Site Sorbonne, UFR d’Histoire (escalier C, 2e étage) • Site Malher, CHS (lundi, mardi, jeudi, vendredi 6e étage, salle 603 et le mercredi, 5e étage, salle 507) -

Éric Skalecki (eric.skalecki@univ-paris1.fr)

Secrétariat administratif du M2  : Site Sorbonne, UFR d’Histoire (escalier C, 3e étage) -

Claudine Gomez (claudine.gomez@univ-paris1.fr)

Établissements partenaires  :

• Paris 3  ; Paris 7  ; Paris 8  ; Paris 10 • Versailles Saint-Quentin  ; EHESS  ; École Nationale des Chartes  ; ENS-Ulm  ; ENS-Cachan  ; EPHE 4e et 5e sections • BDIC NB : Les étudiants de ce master ont la possibilité de suivre certains des enseignements donnés à l’ENS Cachan, moyennant une inscription en second auprès de cette école.

CHS du XXe siècle => Centre d’histoire sociale du XXe siècle • umr 8058 CNRS/Paris 1 9, rue Malher, 75004 Paris  ; directrice  : Pascale Goetschel, maître de conférences HDR à l’Université Paris 1  ; directrice-adjointe  : Sylvie Thénault, directrice de recherche au CNRS  ; secrétariat du CHS  : T. Lortolary, 6e étage - bureau 601 • site du CHS  : http://CHS.univ-paris1.fr Le Centre d’histoire sociale du XXe siècle est une Unité mixte de recherche de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et du CNRS (UMR 8058). Fondé en 1966-1967 par Jean Maitron, avec le soutien d’Ernest Labrousse, il s’intitulait alors Centre d’histoire du syndicalisme. S’y pratiquait une histoire ouverte à la collaboration comme à la confrontation scientifique avec les acteurs sociaux, distincte d’une histoire militante, mais enrichie par ces échanges. Si ces modalités ont changé, nous conservons cette conception de l’histoire. Le Centre continue ainsi à travailler non seulement avec les syndicats, mais encore, avec de nombreuses organisations et institutions couvrant le vaste domaine des politiques publiques sociales, culturelles ou urbaines. Nos perspectives de recherche ont en commun d’être attentives aux enjeux politiques et sociaux contemporains, voire très contemporains, de s’appliquer à en retracer la genèse ainsi qu’à saisir le rôle et le point de vue des acteurs, citoyens et collectifs de divers ordres. Le programme quinquennal (2014-2018) du laboratoire traduit la diversification de nos problématiques. Il se structure autour de trois grands pôles  : 1/ Histoire sociale du politique dans les sociétés contemporaines  ; 2/ Représentations  : politiques, systèmes, relations  ; 3/ Territoires de la ville contemporaine. En leur sein, seront poursuivies et développées des pistes de recherches autour  : des rapports de l’individuel au collectif  ; des groupes sociaux et des mouvements qui structurent et animent la société  ; du travail comme activité et rapport social  ; des politiques publiques  ; des guerres  ; des sociétés coloniales et post-coloniales  ; des migrations  ; des imaginaires sociaux  ; de l’histoire du corps, du genre et des sexualités  ; des professions culturelles  ; de l’histoire culturelle de la radio et de la télévision  ; des mémoires et des phénomènes de mémorialisation  ; des gouvernances, des acteurs et des espaces urbains. Le CHS est le laboratoire porteur de l’Equipex Matrice, centré sur la construction d’une instrumentation permettant la description et l’exploitation de vastes amas textuels et d’importants flux vidéos. Il est également un lieu important d’archives et de documentation qui concourt à la transversalité des recherches et participe à son rayonnement extérieur. Avec la création de bases de données iconographiques et une politique active de coopération nationale et internationale, le Centre s’affirme comme un laboratoire de référence dans la révolution numérique en SHS. Le CHS est, enfin, un lieu d’enseignement pour les étudiants de masters comme pour les doctorants. L’enseignement et la recherche y sont étroitement imbriqués  : les doctorants et post-doctorants du laboratoire travaillent sur des sujets étroitement intégrés à nos programmes, et sont pleinement associés aux séminaires et aux colloques.

IHMC => Institut d’histoire moderne et contemporaine • umr 8066 CNRS/ENS, Collège de France Paris 1 45, rue d’Ulm, 75005 Paris  ; directeur  : Bruno Belhoste, professeur à l’Université Paris 1 • site de l’IHMC  : http://www.ihmc.ens.fr Créé en 1978 comme laboratoire propre du CNRS et devenu unité mixte en 1999, l’IHMC assure trois missions  :
- coordonner des services divers au profit de la communauté historienne et plus largement des sciences humaines et sociales (élaboration de la Bibliographie annuelle de l’histoire de France, publication du Répertoire des historiens de l’époque moderne et contemporaine, constitution de banques de données prosopographiques, édition savante de textes historiques)  ;
- poursuivre des enquêtes de longue durée (XVIe-XXe siècle) dans une perspective comparative européenne autour de thèmes fédérant diverses spécialités historiques (histoire économique et histoire sociale, histoire sociale et histoire culturelle, histoire technique et histoire économique, histoire des savoirs et histoire sociale, etc.)  ;
- alimenter la réflexion méthodologique dans les différents domaines de la recherche en histoire. L’IHMC travaille en collaboration avec l’École normale supérieure et les universités parisiennes, il encadre dans ses enquêtes et séminaires des doctorants et post-doctorants, allocataires ou non, et accueille des universitaires français ou étrangers. La diversité des enquêtes et des périodes couvertes ouvre de larges possibilités de stage de recherche aux étudiants du master. Trois axes de recherche sont à l’œuvre  : 1. Histoire des savoirs. 2. Circulation et réseaux. 3. Contrôle des espaces

CRH => Centre d’histoire du XIXe siècle Installé en Sorbonne dans des locaux de Paris 1 (Esc. C, 3e étage, pièce G. 314) et dans les bâtiments de la nouvelle Maison de la Recherche de Paris 4, rue Serpente. Sa direction est assurée par deux co-directeurs, l’un au titre de Paris 1 (actuellement Dominique Kalifa), l’autre au titre de Paris 4 (actuellement Jacques-Olivier Boudon) • site du CRH  : http://crhxix.univ-paris1.fr Ex-UMR 8072 du CNRS, le Centre a, depuis le 1er janvier 2003, statut d’équipe d’accueil (EA 3550). Outre l’encadrement des doctorants, le Centre coordonne les activités de recherche de ses membres, organise de nombreux séminaires de recherche, journées d’études et colloques, dont il publie les actes. Dépassant très largement l’étude de la France du XIXe siècle, qui constitua sa vocation scientifique initiale, ses recherches portent aujourd’hui sur l’histoire politique, sociale et culturelle du grand XIXe siècle, envisagé de plus en plus dans une perspective européenne comparée. Il accueille également les activités de la Société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle, qui fête cette année son centenaire, ainsi que le comité de rédaction de la Revue d’histoire du XIXe siècle. Les activités de recherches du Centre s’organisent autour de quatre axes principaux  : Axe 1 • Circulations humaines et circulations politiques transimpériales au XIXe siècle Axe 2 • Morales du XIXe siècle Axe 3 • Désordres, insécurité, gendarmeries, policiers et armées au XIXe siècle Axe 4 • L’écriture de l’histoire par l’image (XIXe siècle-XXe siècles) Axes auxquels vient s’ajouter le programme de l’équipe Isor (responsable : Myriam Tsikounas). On pourra suivre l’activité et le programme des rencontres du centre sur son site internet  : http://crhxix.univ-paris1.fr