Accueil du site > À la une

Constructions sociales des littératures francophones : quelle histoire ?

Constructions sociales des littératures francophones : quelle histoire ?

Journée d’études,

Lundi 12 juin 2017

Université de Bourgogne-Franche-Comté

1. Argumentaire

Cette journée d’études se propose d’examiner les processus d’écriture et de construction sociale de la littérature et de l’histoire littérature, en se centrant sur le cas des littératures francophones, considérées comme un cas particulièrement pertinent.

Son objet est de poser de premiers jalons pour une histoire de leurs constructions sociales dans et par le champ littéraire au fil du temps. Si l’analyse et l’histoire de leur émergence sui generis n’en seront pas exclues (histoire des littératures francophones, des hommes, des lieux, du milieu qui ont fait cette littérature, « depuis l’intérieur »), c’est surtout la manière dont elles sont reçues et assimilées, construites et « décantées » par la « société culturelle » notamment française, « par l’extérieur », qui sera au coeur de cette journée d’études : comment a progressivement été constitué un canon littéraire francophone ? Comment a progressivement été formée une identité, une certaine représentation ou position sociale pour les littératures francophones et laquelle ? Selon quel rythme, quel tri et découpage(s) ? Depuis quels lieux (revues, maisons d’éditions, collections …) ? Par le biais de quels acteurs (hommes, éditeurs, critiques, universitaires) ? Selon quels moments ? Avec quel(s) discours et par conséquent quelle(s) catégorie(s), quelles image(s) sociale(s) assignée(s) ? Selon quelle(s) décantation(s) –par l’histoire littéraire (les « gestes » anthologiques par exemple, les manuels d’histoire littéraire), l’histoire littéraire scolaire et la didactique, les médias… ? La démarche, dans ces perspectives, se veut interdisciplinaire, ouverte aux historiens, aux sociologues, aux spécialistes de littérature et d’histoire littéraire, ou encore aux spécialistes d’histoire des médias ou de didactique.

Concepteurs/organisateurs :

 Erwan Caulet, Docteur en Histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, UMR 8058, Université Paris-I/CNRS

 Virginie Brinker, Maître de conférences en Littératures francophones, Université de Bourgogne-Franche-Comté, membre du Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures

Projet soutenu par :

 Centre d’Histoire sociale du XXe siècle (CHS, UMR 8058, Université Paris-I/CNRS)

 Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures, (CPTC, EA 4178, Université UBFC)

’Histoire sociale du XXe siècle, UMR 8058, Université Paris-I/CNRS